SEVERINE

Image-femme-anonyme

« C’est moi qui m’occupais de lui pendant les vacances, quand mes parents travaillaient le weekend, etc…. »

Quel est votre âge?

33 ans

Quel est le rang de votre frère/sœur handicapé dans la fratrie?

Je suis l’aînée de 17 mois. Nous n’avons pas d’autres frères et sœurs.

Quelles étaient les relations entre les membres de votre famille pendant l’enfance? (entre vous et vos parents/entre votre pair handicapé et vos parents…)

Ce ne fut pas toujours harmonieux. Maman a fait une dépression dont elle n’est jamais complètement remise. Papa a beaucoup de mal, encore aujourd’hui, je pense, à accepter l’handicap de mon frère. Je n’ai jamais manqué de rien, j’ai été très choyée. Mon frère aussi.

Comment le handicap de votre frère/sœur handicapé était-il vécu dans la famille ?

Assez bien dans l’ensemble. Malgré quelques réticences, encore aujourd’hui, de certains. Mais ils sont peu nombreux.

Quelles étaient vos relations avec votre frère/sœur handicapé pendant l’enfance? (au niveau de la communication, des jeux, etc.)

C’est moi qui m’occupais de lui pendant les vacances, quand mes parents travaillaient le weekend, etc…. Une relation très forte, qui perdure aujourd’hui nous lie. Je jouais avec lui, j’essayais de proposer des jeux ludiques, de capter son attention pour qu’il parvienne à retenir ne serait ce qu’un dixième de ce que je lui montrais, …

Que représentait pour vous le handicap? (comment le compreniez-vous, etc.)

Mes parents m’ont parlé très tôt, si tôt que je ne m’en rappelle pas. Donc d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours su qu’il était « différent ». Et je m’en rendais bien compte de par son comportement.

Quelles étaient vos relations avec autrui? votre entourage (amis,..) connaissait-il votre frère/sœur handicapé? si non, pourquoi?

Je n’en parlais qu’à mes amis proches, qui n’ont jamais rejeté mon frère, au contraire. Mes amis sont très ouverts…

La présence d’un enfant handicapé dans votre fratrie a-t-elle influencé votre choix personnel?

Certainement. J’ai fait certains choix, parce qu’il était là. Ces choix ne sont pas forcément compris de tous, mais je les assume.

La présence d’un enfant handicapé dans votre fratrie a-t-elle eu des répercussions sur votre vie amoureuse?

Certainement aussi. La personne avec laquelle je pouvais entretenir une relation amoureuse devait accepter que mon frère soit présent dans notre vie.

Comment sont les relations entre les différents membres de votre famille aujourd’hui?

Mes parents sont divorcés.

Comment vos amis réagissent-ils aujourd’hui face au handicap de votre frère/sœur handicapé?

Mes amis sont ouverts et tolérants. Il faut savoir accepter la différence. Car tout le monde est différent. Quand on accepte une personne dans sa vie, on doit l’accepter telle qu’elle est. Avec ses qualités et ses défauts.

Publicités