LE HUITIÈME JOUR

La trisomie présentée à travers le personnage de Gorges, un trentenaire vivant dans un centre pour personnes handicapées. Il rencontre Harry un homme seul qui se voue sept jours sur sept à son travail. Georges va lui montrer une autre façon de voir la vie. Ces deux êtres que tout oppose vont devenir inséparables.

Ce film très émouvant montre ce que le handicap peut apporter de positif aux personnes qui le côtoient. Points noirs: quelques petits clichés sur la personne porteuse de trisomie.

Le film accorde une place à  la sœur de Georges qui souhaiterait avoir une vie “normale” mais qu’on ne peut pas s’empêcher de juger égoïste.

Visionnez la bande annonce:

 

Publicités